Quelques liens vers des entretiens autour d'On achève bien les éleveurs.

Les Cahiers du bruit
Propos recueillis par Élise
« Plutôt que la question animale, qui est en vogue en ce moment dans des milieux très différents (et jusqu’à l’université où il est question d’animal studies), nous pensons que c’est le mode de production qui doit être clivant : une agriculture hors-sol, parfaitement végétale et organisée par des mouvements de capitaux à grande échelle ou une agriculture paysanne ? Après tout, les hommes et les femmes qui triment dans les usines et sous les serres, comme ceux et celles qui mangent les produits douteux de l’agro-industrie, sont aussi des animaux. »

CQFD de mars 2018
Un entretien avec Sébastien Navarro dans le dossier « Reprendre la clef des champs » sur la paysannerie.
« Il y a dans le livre un certain pessimisme qui tranche avec un discours "alternativiste" qui dirait que oui c’est possible, on peut encore exister en dehors du système. Effectivement, tout le monde peut faire pousser des légumes bio. En revanche, produire, se dégager un revenu, mener une vie décente et le tout de manière stable et pérenne, c’est vraiment un autre défi. »